Croissance de la dette hypothécaire la plus forte en dix ans

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Immobilier

Source: SCHL

Croissance de la dette hypothécaire la plus forte en dix ans

Les taux d'intérêt exceptionnellement bas et la vigueur du marché de l'habitation, stimulée par une demande accrue d'espace dans le contexte de la pandémie, ont stimulé la croissance de la dette hypothécaire résidentielle au premier semestre de 2021. Celle-ci a atteint des niveaux jamais vus en une décennie, selon le Rapport sur le secteur des prêts hypothécaires résidentiels, rapport annuel publié par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

Ce rapport donne une vue complète du marché des prêts hypothécaires résidentiels au Canada, de l'octroi des prêts hypothécaires jusqu'au versement. Il porte sur les prêts hypothécaires assurés et non assurés et englobe les activités de tous les types de prêteurs hypothécaires. Le rapport est fondé sur les données disponibles à la fin du deuxième trimestre de 2021.

Citation :

« Nous constatons également que les prêts hypothécaires que le nombre de prêts hypothécaires en souffrance a atteint son plus bas niveau en 30 ans. De nombreux emprunteurs ont bénéficié d'un programme de report des paiements hypothécaires offert par la SCHL et les institutions prêteuses, et ils ont pu reprendre leurs paiements réguliers. L'augmentation des économies et du revenu disponible de la population canadienne a aussi aidé un plus grand nombre d'emprunteurs à faire leurs paiements hypothécaires mensuels à temps. »
 ‒ Tania Bourassa-Ochoa, spécialiste principale, Recherche sur le logement, SCHL

Autres faits saillants du rapport :

Tendances du crédit hypothécaire

  • Le fardeau du service de la dette hypothécaire au Canada en tant que part du revenu disponible a continué d'augmenter au premier trimestre de 2021. Cette tendance s'explique par la croissance des remboursements du capital prévus, notamment en raison des prêts hypothécaires plus élevés qui découlent de la hausse rapide des prix des logements en 2020.
  • Le volume de nouveaux prêts hypothécaires non assurés a connu une croissance de 20 %. Les prêts non assurés occupent donc une part croissante du marché hypothécaire résidentiel. L'augmentation la plus notable a été observée sur le plan du nombre de prêts hypothécaires non assurés consentis pour l'achat de logements, qui a plus que doublé par rapport au même trimestre en 2020.

Tendances des taux hypothécaires

  • L'importance de l'écart qui sépare les taux fixes des taux variables a incité un plus grand nombre d'emprunteurs à opter pour des prêts hypothécaires à taux variable. Plus de 40 % des nouveaux prêts hypothécaires consentis au deuxième trimestre de 2021 sont à taux variable.
  • Les nouveaux emprunteurs hypothécaires ont continué d'opter pour des prêts hypothécaires à long terme afin de profiter des taux d'intérêt historiquement bas.

Tendances dans le secteur de l'assurance prêt hypothécaire

  • Les six grandes banques ont fourni une plus grande part des prêts hypothécaires nouvellement consentis en 2020 (68 %) qu'en 2019 (67 %).
  • Le cinquième des nouveaux prêts hypothécaires consentis en 2020 a été accordé par des prêteurs non bancaires.

Tendances relatives aux types de prêteurs hypothécaires

  • En 2019, les six grandes banques du pays sont restées très présentes sur le marché du financement de l'habitation, avec une part de 67 % des prêts hypothécaires nouvellement consentis.
  • Les sociétés de crédit hypothécaire (SCH) occupent 20 % du marché des prêts hypothécaires assurés et les coopératives de crédit, 12 %.

Pour en savoir plus, consultez le Rapport sur le secteur des prêts hypothécaires résidentiels ainsi que le Tableau de bord - Secteur des prêts hypothécaires résidentiels.

0 Réponse à “Croissance de la dette hypothécaire la plus forte en dix ans”

Laisser un commentaire