APCIQ : Deuxième trimestre de 2021: l’activité record dans le marché immobilier québécois s’est poursuivie, portée par le regain d’intérêt

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Immobilier

APCIQ : Deuxième trimestre de 2021: l’activité record dans le marché immobilier québécois s’est poursuivie, portée par le regain d’intérêt

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) a publié des statistiques du marché immobilier résidentiel de la province de Québec.

À l’échelle de la province, 31 899 ventes résidentielles ont été réalisées au deuxième trimestre de 2021, ce qui représente une hausse de 45 % par rapport à la même période l’an dernier. L’activité dans le marché immobilier québécois avait été fortement entravée par la crise sanitaire au deuxième trimestre de 2020, ce qui avait entraîné une diminution de 24 % des transactions pendant cette période. La quantité de transactions enregistrée entre avril et juin 2021 constitue toutefois un résultat record pour un deuxième trimestre depuis que les statistiques Centris sont compilées.

Faits saillants du deuxième trimestre de 2021

Ventes
Les ventes d’unifamiliales ont augmenté de 28 % à l’échelle provinciale, à 19 842 transactions, pour le deuxième trimestre de 2021, un nombre comparable aux 19 327 transactions pour la même période en 2019. Les ventes de la catégorie avaient fléchi de 20 % au deuxième trimestre de 2020.
Les ventes de copropriétés ont bondi de 76 %, atteignant un total de 8 377 transactions. Cette catégorie avait connu un déclin substantiel à la même période en 2020, chutant de 34 % par rapport aux 7 230 ventes réalisées en 2019.
Les plex de deux à cinq logements ont généré une demande particulièrement forte au deuxième trimestre de 2021, avec 3 505 transactions, soit une augmentation de 119 % par rapport à la même période l’an dernier. Les ventes de cette catégorie avaient reculé de 33 %, passant de 2 391 ventes en 2019 à 1 604 au deuxième trimestre de 2020.

Inscriptions en vigueur
Les inscriptions en vigueur sur le système Centris ont continué de se contracter fortement au deuxième trimestre, atteignant 26 817, une diminution de 36 % par rapport à la même période l’an dernier.

Prix
Une proportion supérieure à un tiers des transactions étant effectuées en mode de surenchère dans l’unifamiliale, le prix médian de cette catégorie s’est établi à 373 000 $ au deuxième trimestre de 2021, une augmentation de 35 % comparativement à la même période l’an dernier.
Les copropriétés ont aussi vu leur prix croître substantiellement, à 335 000 $, une hausse de 31 %.
Les petits immeubles à revenus (de deux à cinq logements) ont également suivi la tendance, avec une croissance de 23 % qui a porté leur prix médian à 470 000 $ pour le trimestre.

0 Réponse à “APCIQ : Deuxième trimestre de 2021: l’activité record dans le marché immobilier québécois s’est poursuivie, portée par le regain d’intérêt”

Laisser un commentaire